Description générale

Roussano est situé entre les monastères de Saint-Nicolas Anapafsas et de Varlaam sur la route qui mène du village de Kastraki aux Météores. Il est bâti sur un rocher vertical et imposant. Le complexe de ses édifices couvre complètement la plateforme du sommet de ce rocher abrupt dont il paraît constituer l’aboutissement naturel. De là haut, le pèlerin et visiteur communie â toute la majesté et la magie de cet unique paysage des Météores. Le croyant se sent exalté et élevé aux cieux où vivent dans la félicité les âmes des bienheureux anachorètes et ermites qui, par leur vie ascétique et leurs œuvres, ont sanctifié ces rochers bénis. A l’est, on voit les monastères Sainte-Trinité et, un peu plus au fond, Saint-Etienne; à l’ouest les monastères de Varlaam et, plus loin, du Grand Météore. Autour s’étendent d’innombrables et gigantesques rochers, tels une forêt de pierres et, à l’horizon, pointent les chaînes montagneuses de Koziaka et de Pinde.

L’accès au monastère n’était autrefois possible que par une échelle de corde. Aujourd’hui on peut facilement y accéder par un escalier en ciment et deux petits ponts solides, construits en 1930, don de madame Daphné G. Boukas, originaire de Kastraki, sous le épiscopat du métropolite de Trikki et Stagi Polycarpe. Déjà en 1868, à l’époque de l’higoumène Gédéon, un pont en bois avait remplacé les échelles de corde dangereuses et avait permis un accès plus facile et sur au monastère.

L’origine de nom «Roussano» n’est pas éclaircie. Plusieurs hypothèses furent avancées dont la plupart ne semblent pas correspondre à la réalité. Vraisemblablement, ce nom est du au premier habitant du rocher ou au fondateur de l’église initiale (XIV/XVe siècle). Des documents officiels et des textes en font mention dès la troisième décennie du XVIe siècle, ce qui signifie que le rocher était connu déjà avant sous ce nom.

 Horaire d’été: 9:00-17:00 Fermé le Mercredi

Horaire d’hiver: 9:00-14:00 Fermé le Mercredi

  (+30)24320-22649

Regardez sur la carte